Aïna - banner wix.jpg

Dyhanna Shanti

DIDI.jpg

Née en 1987 à Mérida, au Mexique, et issue d'une famille de musiciens, Dyhanna a commencé le violon depuis son tout jeune âge.
En 1998, elle quittait sa terre natale pour passer trois ans au Brésil où elle poursuivi une scolarité en portugais puis des cours de musique à l'UFBA et à l'IEM, à Salvador, Bahia, Brésil. Arrivée en France en 2001, et âgée de 14 ans, elle sera admise au Conservatoire de Douai en classe de violon puis suivra des cours à horaires aménagés (classes CHAM).
Depuis, douze années se sont écoulées et pendant ce temps, des voyages, des rencontres et des découvertes ont eu lieu.
Aujourd'hui, après un diplôme littéraire option Arts, un BTS Assistant de Direction Trilingue, une Licence LEA (Anglais/Espagnol) et deux médailles d'Or au Conservatoire de Douai, elle est professeur de violon et diplômée de l'Université de Lille3 lors de sa formation au CFMI (Centre de Formation pour Musiciens Intervenants).
Parallèlement à ses activités professionnelles, Dyhanna anime musicalement des soirées socio/culturelles et joue avec plusieurs groupes : "Aux Ptit's Oignons" (chanson française/guinguette), "THE CHILIS" ( duo franco-mexicain)
Dyhanna a joué également pour l'association Seddiki-jazzband dans le Valenciennois et pour "Corrs et âme", tribut du célèbre groupe pop irlandais "The Corrs" sous la direction artistique de Daniel Offe.
Aux dernières nouvelles, Dyhanna fait partie depuis octobre 2014 de l'Orchestre KUBIAK entant que violoniste/chanteuse de musique traditionnelle polonaise et de variété internationale puis a récemment intégré l'ensemble musical Lodàn et a entrepris avec passion la création du monde d'AïNa aves ses acolytes.
A suivre...

Laetitia Parisse

IMG_4542.JPG

Clarinettiste et flûtiste depuis l’enfance, Laetitia a suivi un apprentissage classique en démarrant dans une école de musique municipale et en prenant fin au conservatoire de Valenciennes.
Depuis la rencontre de Jean Baptiste Parisse en 2005, Laetitia s’ouvre davantage sur les musiques actuelles (rock et traditionnelles du monde), c’est la naissance du groupe NOOM, et d’autres projets musicaux se déclenchèrent. Elle se forme depuis 2009, en tant qu'autodidacte à la pratique de la gaïta galicienne (cornemuse) et autres instruments à vent du monde (Hulusi, Flûtes amérindiennes, Flûtes harmoniques)
C’est en 2009, que Laetitia décide d’entreprendre une formation professionnelle au sein du Centre des Musiques Actuelles de Valenciennes et confirme auprès de Paul-Alain Fontaine, Eric Plantain, Patrice Coeugniet son identité musicale. Elle est diplômée en 2010 par la Fédération Nationale des Ecoles d’Influences Jazz et Musiques Actuelles à Paris.
Laetitia continue son chemin et intègre pendant un an, en 2010 l’école de jazz de Tourcoing auprès de Hugues Rousé et développe sa capacité à improviser.
Des rencontres importantes avec les artistes Tri Yann, Doolin, Merzhin, Carlos Nunez, Christian Vander du groupe Magma, David Krakauer, Albin Suffys enrichissent le parcours musical de Laetitia.
En 2015, diplômée par le Centre de Formation de Musiciens Intervenants à l’université Lille 3, où elle rencontre les artistes Max Vandervorst et Jean Jeltsch qui lui apportent une spécialisation de création d’instruments et pratiques collectives avec des objets détournés. Elle développe divers spectacles depuis 2015 : le voyage cyclophonique au théâtre de Cambrai (avec des pièces de vélos), le voyage hostophonique à l’hôpital de Le Quesnoy (avec des objets de l’hôpital) et le centenaire de la paix au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes (avec des objets de la guerre).
Laetitia préside et développe l’activité de l’association NOOMASSO en effectuant des interventions de découverte d’instruments du monde et concert en milieu scolaire, en Ephad, MAS, IME, Centres Culturels.
Laetitia crée des projets d'éducation artistiques et culturels pour jeunes publics dans les écoles primaires, centres socio-culturels. Elle enseigne de 2015 à 2018 la musique traditionnelle irlandaise, bretonne et galicienne au sein du Conservatoire de Musique du Pays de Mormal et l'école de musique municipale de Landrecies.
Depuis 2005, elle apporte ces richesses d’instruments du monde dans les projets Noom, Lodàn, Parisse Métisse et AïNa.
https://parisselaetitia.wixsite.com/laetitiaparisse

https://lodancelte.wixsite.com/parissemetisse

Jean Baptiste Parisse

photo jb percu inde.jpg

Depuis tout gamin, Jean Baptiste a baigné dans un milieu musical très éclectique. C'est à l'âge de 17 ans, que le déclic se fait, et entreprit lui même l'apprentissage de la batterie.

Il crée ses propres systèmes de travail inspirés de Christian Vander (membre fondateur du groupe Magma).

C'est après quelques temps, que les premiers groupes se forment (rock’n’folk) et Jean Baptiste profite de diverses  premières parties dans la région (Kassav, Dave, Tri Yann, Marcus Malonne, Merzhin, Doolin).

Il décida de rejoindre en 1998, le CMA de Valenciennes dans le but d'une formation de professionnalisation aux métiers de la musique, et se forme auprès de par Pascal SCHERFFERZICK, Cyril GABEZ, Gérald MANCEAU (batteur de Rita MITSOUKO), Olivier MONTEILS (batteur de Princesse ERIKA et Diane TELL), KRISHOU (Batteur de FFF). Jean Baptiste y enseigne ensuite en 2012.

Jean Baptiste crée en 2008 un département « musique actuelle » au sein d’une école de musique et y enseigne la batterie et les percussions du monde pendant 10 ans.

Depuis 2005, Jean Baptiste est percussionniste et batteur spécialisé en musique du monde dans diverses groupes professionnels que composent l’association NOOMASSO (Embarquement Immédiat, Parisse Métisse, Lodàn, Noom, Aïna). Il enregistre diverses albums.

Jean Baptiste développe l’activité de l’association NOOMASSO en effectuant des interventions de découverte d’instruments du monde en milieu scolaire et en créant des collectifs pour tout âge.

https://lodancelte.wixsite.com/parissemetisse

Albin Suffys

albin .jpg

Albin Suffys, un musicien singulier qui explore les possibilités de la basse électrique pour en faire le point de rencontre de toutes sortes de langages musicaux. Influencé par le jazz comme par la musique contemporaine, artiste complet et compositeur novateur, il invente et développe ses propres méthodes de travail sur son instrument. Après des études de musicologie, au cours desquelles il découvre la musique concrète, il a étudié en classe de jazz au conservatoire de Tourcoing et a été l’élève du contrebassiste Christophe Hache. Il poursuit son étude de la basse électrique à l’étranger, auprès de bassistes tels que Jeff Berlin (USA), Steve Lawson (Royaume Uni) ou encore Adam Nitti (Italie). Lors d’un séjour à San Francisco il se lie d’amitié avec le grand bassiste américain Michael Manring avec qui il perfectionne son jeu. C’est aussi l’occasion pour lui de démarrer une collaboration avec la chanteuse de jazz Lua Hadar et la compositrice Candace Forest en tant que musicien, arrangeur et compositeur. De retour en France et depuis 2010, il est enseignant à l’EF2M (Ecole de Formation aux Métiers de la Musique) à Tourcoing, il y enseigne notamment, en plus de la basse, l’arrangement, l’écriture, la section orchestrale, l’improvisation. Albin Suffys se produit généralement en solo ou au sein de ses nombreuses formations : il a créé notamment le duo "Zone de Basses Fréquences", le quartet world-jazz "Atypia", il est membre du trio jazz fusion "Idiorythmia" et a fondé en 2010 l'orchestre jazz contemporain "Musiconoclast' Orchestra" où il dirige un ensemble de douze musiciens. Il est également arrangeur et bassiste des groupes "Aïna" (world jazz) et "Lodàn" (jazz rock celtique) et compositeur de la troupe de théâtre "les Chantiers de l'Inédit".

https://albinsuffys.wixsite.com/albinsuffys

Anne Sophie Marquant

Anne so.png

Anne-Sophie Marquant, originaire de Belgique, est la dernière à rejoindre Aïna. Pianiste et organiste de formation, elle a étudié la musique de chambre, puis se tourne vers d'autres instruments comme les percussions, l'accordéon et la clarinette. Son approche polyinstrumentale l'a amenée à participer et à monter divers projets dans des styles bien différents allant de la musique manouche à la musique électronique. Travaillant dans le milieu culturel, elle aime créer des liens entre artistes de disciplines et d'univers différents. Attirée depuis longtemps par le jazz et les musiques du monde, elle a accepté tout naturellement l'invitation à rejoindre le groupe. Les différentes sonorités du clavier ou du Fender Rhodes, ainsi que le travail d'échantillonnage (création de samples et synthèse sonore) apportent à l'ensemble une plus grande richesse harmonique et de nouvelles couleurs.